Un concept breveté

Un concept breveté

La naissance des bracelets thérapeutiques

Nicolas STOS, kinésithérapeute de métier, a eu l’idée de bracelets ergonomiques et thérapeutiques destinés au bien-être de ses patients durant ses études. C’est en effectuant ses premiers stages en hôpital qu’il se rendit compte qu’un travail en douceur, en continu, entre deux séances de kinésithérapie, pouvait faire progresser ses patients de façon plus significative, les aider à se sentir mieux durant leur quotidien. Mais comment agir en douceur sur des zones précises sans que cela ne soit une contrainte ?

C’est en 2014 qu’il a pensé aux bracelets. Ceux-ci étant déjà existants sur le marché sous forme de bracelets lestés de sable, il décida d’en acheter un et commença à effectuer des tests sur lui-même. Puis il proposa à des patients opérés de la hanche, de l’épaule, atteints de Parkinson et bien d’autres maladies, d’essayer ces bracelets lestés. Les résultats ont été ressentis rapidement par les patients et leur progression fut plus significative que celle des patients souffrant des mêmes pathologies et qui ne portaient pas de bracelet.

Cependant, un problème majeur s’est très vite fait ressentir : l’encombrement. En effet, ces bracelets étaient volumineux, ne tenaient pas en place et étaient désagréables à porter au quotidien. Non pas parce qu’ils n’étaient pas de bonne qualité, mais parce que ces bracelets n’étaient pas conçus pour ce genre d’usage.

Il fallait donc réfléchir à un nouveau concept, moins encombrant au quotidien et plus esthétique. C’est à partir de là que Weitna est réellement né.

 

Weitna : L’alchimie entre confort et santé

Pendant 4 années, Nicolas STOS a pensé ses bracelets. Le choix de la matière en contact avec la peau, l’entretien, le type d’éléments qu’il faudrait pour garantir une liberté de geste suffisante et une densité assez grande pour un encombrement minimal. Les échecs furent nombreux avant d’arriver à la symbiose parfaite répondant au cahier des charges fixé dès le départ : le bien-être.

Une fois le premier prototype achevé, il a fallu le tester auprès de patients volontaires. Cependant, il ne fallait pas fausser les tests et obtenir des retours représentatifs. Les tests ont commencé sur des pathologies légères et des profils de patients allant de l’enthousiaste au sceptique. Les retours furent positifs dans 90% des cas. Tous étaient unanimes sur les bienfaits mais il fallait encore apporter des réglages. Un deuxième prototype a donc été conçu, puis un troisième, etc…  Jusqu’à la version finale.

 

Le dépôt du brevet et l’accomplissement de 6 ans de recherche

Il aura fallu 6 années de tests, de réflexion pour qu’enfin l’idée soit déposée. La priorité pour Weitna et son fondateur reste le bien-être de ses patients. L’idée aujourd’hui est de permettre au plus grand nombre de profiter de ces bracelets afin de sincèrement les aider.

Il n’y a rien de magique, les matières utilisées n’ont aucune vertu énergisante ou mystique. C’est « simplement » une action douce et ciblée qui améliorera votre quotidien. C’est une kinésithérapie fonctionnelle quotidienne, qui ne se substituera pas à votre traitement ou vos séances chez votre kinésithérapeute ou ostéopathe. Encore une fois, ces bracelets n’ont pas ce but. C’est ce petit quelque chose au quotidien qui atténuera une douleur et augmentera votre qualité de vie sans que consciemment, vous ayez l’impression d’avoir changé quelque chose à vos habitudes. Weitna agira parfaitementen tant que soutien au quotidien, et saura s’adapter à chacun d’entre vous.

Voir tous nos bracelets thérapeutiques